Lyralire

Lyralire

Le Grillon

 

 

 

Dans la ravine de mon coeur

Chante un grillon mélancolique

Et sous le vent, en crève-coeur

L’ivraie se lit en italique

 

L’automne valse en tourbillons

Entraînant dans sa folle ronde

Les rumeurs sourdes des sillons

Et l’exil feutré de l’aronde

 

Où es tu, toi que j’aimais tant ?

Dans ses bras, loin de nos délices

Loin des bruits et de l’habitant

Dans l’antre où vous êtes complices ?

 

Le vent gémit dans la futaie

Tout alentour me fait reproche

Jusqu’au noir grillon qui se tait

Dans la brisure de sa roche

 

Combien est grise ma maison

Quand je te sais sur l’autre rive

C’est l’automne en toute saison

Avant que mon hiver arrive




§ - § - §



30/09/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres